Personnalités

Charles Renouvier

Charles_Renouvier

Charles Renouvier

Charles Renouvier, né à Montpellier  en 1815 était un philosophe français. Il a étudié les mathématiques puis la philosophie. Il était polytechnicien et s’est intéressé au saint-simonisme, puis il a publié, en 1848, un Manuel républicain de l’homme et du citoyen, d’un socialisme très éclectique. Il s’interrogeait sur le problème de l’infini et le problème du libre arbitre. Son système, le «néo-criticisme», fut fondé quand il parvint à rassembler ces deux problèmes, exposé dans les quatre Essais de critique générale sous le titre de Manuel de philosophie moderne.
En 1844, il fit paraître un Manuel de philosophie ancienne formant, avec le précédent, une histoire quasiment complète de la philosophie, à cette époque.
Pendant qu’il rédigeait ses Manuels, il fournissait des articles à L’Encyclopédie nouvelle, une revue fondée et dirigée par Pierre Leroux et Jean Reynaud. Dans ses nombreux articles de la Critique philosophique, fondée en 1872, il critique différents systèmes ou attitudes philosophiques. Il refuse que la conscience morale s’incline devant cette nouvelle idole qu’est devenue l’histoire.
Son œuvre La Science de la morale, parue en 1869, reprend la doctrine philosophique déjà exposée dans les Essais de Critique générale. Il s’inspire de Kant, philosophe allemand du XVIIIème siècle, et il admet avec lui que « notre connaissance ne dépasse pas les phénomènes », c’est-à-dire qu’elle est nécessairement bornée par la possibilité de l’expérience.

Il meurt à Prades en 1903. Le lycée Charles Renouvier de Prades porte son nom.

 

Le caveau de Charles Renouvier

 

 

Pompeu Fabra :

Pompeufabra

Pompeu Fabra I Poch en 1933

Pompeu Fabra est né dans le quartier de Gracia à Barcelone, le 20 Février 1868. Il étudie la chimie à Barcelone et obtient le titre d’ingénieur. Dans le même temps, il se passionne pour la philologie (étude des langues anciennes) et s’intéresse particulièrement à la langue catalane.

Auteur d’une Grammaire catalane en 1918 et du Dictionnaire général de la langue catalane en 1932, Pompeu Fabra est reconnu comme celui qui a fixé les règles de l’orthographe et de la grammaire catalanes.

En 1939, dans le contexte de la guerre d’Espagne,  il se réfugie en France et poursuit son oeuvre de linguiste. Il meurt à Prades, le 25 Décembre 1948.

DSC_0776

La tombe de Pompeu Fabra au cimetière de Prades

La tombe se trouve  près des tombeaux familiaux et du colombarium.

 

 

 

 

Le général Jacomy 

Henry Jacomy est né à Montauban le 27 juin 1888. Il appartient à une ancienne famille de Prades.

adorient2

Le caveau du général Jacomy

Il intègre l’école militaire  de Saint-Cyr alors qu’il n’est âgé que de 19 ans. C’est le début d’une brillante carrière militaire. Capitaine à 26 ans, lieutenant colonel à 42 ans, il est promu colonel en 1937 et général de brigade en 1941. Il accomplit une grande partie de sa carrière en Asie puisqu’il prend le commandement des troupes françaises en Chine en 1937 puis dirige une brigade au Cambodge en 1941. C’est sans doute cette carrière en extrême Orient qui conduit le général Jacomy à faire construire son caveau en forme de pagode dans le cimetière de Prades. Pendant la seconde guerre mondiale, le général Jacomy fait le choix de la France Libre et devient commandant des Forces Françaises Libres d’Amérique et des Antilles. Parvenu à l’âge de la retraite, il se livre à l’écriture . Son oeuvre est reconnue par l’Académie Française qui lui remet le prix Lange pour son roman intitulé « Le chant des Sirènes » en 1959. L’année suivante, il devient membre titulaire de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer. Il meurt à Prades le 9 août 1975.